Free Joomla Template by Discount Justhost

25 270 contrôles de pulvérisateurs en 2015

L'année 2015 est marquée par un nombre de réalisations assez stable par rapport à 2014. Une légère augmentation (+4.5%) est cependant enregistrée. Comme les années précédentes, les contrôles concernent majoritairement les appareils à rampe (76 %). A noter, nous faisons figurer pour la première fois des catégories qui n'étaient pas identifiées de façon distinctes par le passé. Toutefois, tous les organismes d'inspection n'ont pas disposé de mises à jour logicielles permettant un encodage correct de cette information; aussi, les informations publiées ne reflètent pas exactement la réalité...

 Plus de 13 500 appareils contrôlés pour la première fois...

6 ans après l'instauration du contrôle obligatoire, les appareils contrôlés en 2009 ou 2010 auraient du repasser au contrôle (validité de 5 ans). En réalité, le taux de présentation pour renouveler le contrôle atteint seulement 40 % au niveau national. S'il est normal que certains appareils soient réformés, il s'avère que beaucoup de pulvérisateurs n'ont pas été présentés à un nouveau contrôle. Ce taux de retour est très variable selon les départements (de 22 à 72 %). Ainsi, plus de la moitié des contrôles réalisés en 2015 concernent des appareils présentés pour la première fois à une inspection. Une majorité d'entre eux sont âgés de plus de 5 ans et auraient du être contrôlés plus tôt.

Une situation inquiétante dans les DOM

Le nombre de contrôles dans les départements ultra marins reste très faible (moins de 10 pour chacun), malgré la disponibilité de centres d'instpection locaux. Dans ces zones, les opérations volontaires de diagnostic (ex : Pulvémieux, Phytomieux, etc...) n'ont pas connu le même succès que sur le territoire métropolitain. Ainsi, la sensibilisation des producteurs est trop récente.

Infographies à télecharger ICI