Free Joomla Template by Discount Justhost

L'état général du matériel

L'examen de l'état général comporte de nombreuses inspections visuelles, à l'arrêt et en fonctionnement. Beaucoup d'entre elles peuvent être réalisées avant le contrôle, afin d'éviter les sources d'une contre-visite.

- Le dispositif d'attelage :

  • Il ne doit pas être déformé de façon à modifier la position de travail du matériel et ne pas porté préjudice à la solidité ou la rigidité. L'inspecteur distinguera des déformations mineures et majeures (ces dernières présenteront un risque trop important vis à vis de la sécurité)
  • Il ne doit pas avoir été modifié. Toutefois, si cette modification ne porte pas préjudice à la solidité, la rigidité ou la position, le défaut sera considéré comme mineur.
  • Il ne doit pas présenté de traces de corrosion. Là encore, la corrosion sera considéré comme majeure si elle menace la rigidité ou la solidité de l'ensemble mécanique.

- Le châssis et pièces de structure :

  • Il ne doit y avoir de déformations modifiant la position de travail du matériel ou portant préjudice à la solidité ou la rigidité. L'inspecteur distinguera des déformations mineures et majeures (ces dernières présenteront un risque trop important vis à vis de la sécurité)
  • Il ne doit pas avoir de lésion sur les pièces principales. Les lésions sont examinées aussi bien sur les pièces de structure qu'au niveau des soudures. Si une lésion porte préjudice à la solidité ou la rigidité, le défaut sera considéré comme majeure entrainant l'obligation de remise en état.

  co Cassure chassis Fissure sur chasis

 

Les traces de corrosion sont notées. Là encore, la corrosion sera considéré comme majeure si elle menace la rigidité ou la solidité de l'ensemble mécanique.

co corrosion chassiscorrosion sur chassis

 Le cas échéant, les jeux aux articulations pour les pièces concernées sont appréciés. En cas de jeu trop important (fragilisation du matériel), la remise en état sera nécessaire.

 - Les fuites :

 L'inspecteur expertisera toutes les fuites qui peuvent survenir (pompe, conduites, cuve, etc...). En cas de fuite mineure (égouttement limité) le défaut sera simplement signalé (sauf si leur nombre est trop important !). Toute fuite majeure (égouttement régulier) devra impérativement être réparée....

 - Les flexibles hydrauliques:

 Tout le dispositif hydraulique du pulvérisateur doit être en bon état (absence de fuites, flexibles en bon état, duistributeurs fonctionnant correctement...).

 - Les pneumatiques:

 Le montage en pneumatique doit être correct; c'est à dire symétrique des deux côtés et avec une pression de gonflage suffisante.

Les pneumatiques ne doivent pas être endommagés ni trop usés (éviter tout risque d'éclatement qui pourrait provoquer un incident).