Free Joomla Template by Discount Justhost

Le contrôle des accessoires complémentaires

Le premier point d'inspection est la vérification de la présence et de la capacité du réservoir d'eau claire destinée à l'opérateur, fréquemment appelé "lave mains". Celle-ci doit être présente sur tout type d'appareil et offrir une capacité minimale de 15 litres.

Si l'appareil est équipé d'un dispositif à lance ou pistolet, cet accessoire sera inspecté. L'état général, le fonctionnement de la gâchette et le débit sont contrôlés.

Certains matériels sont équipés d'un dispositif d'injection directe des produits phytosanitaires, ce qui permet de ne pas avoir à préparer une quantité importante de bouillie. Cet accessoire est partilièrement utile lorsque la surface à traiter n'est pas connue à priori (exemple du désherbage de tâches ou en zones non agricoles). Les inspections de cet accessoire portent sur la cuve recevant les produits purs (étanchéité, fixation, ...), le dispositif d'njection (fuites, précision du dosage...) et le dispositif spécifique de rinçage (si présent).

Dans le cas des appareils utilisés en cultures sous abri, les chariots de traitement sont vérifiés. Etat génral, morticité (le cas échéant), programmation (le cas échéant), vannes, etc... sont inspectés.